Il fait honneur à la cinématographie Camerounaise avec ce trophée en plus de son court-métrage Angles qui remporte le prix du “meilleur Film de Fiction” au festival International des courts-métrages La Pointe Noire (FICOMP) 2019

LEA MALLE Frank Thierry

Having being an object of criticisms for a while now, the Cameroonian film industry and it’s actors have decided to bring a new dawn upon the latter. Among them is an up coming youth who is very promising through the quality of his work. I was amazed after watching some of the films he produced.

LEA MALLE Frank Thierry is a young Cameroonian director. After his studies in GBHS Kumba in the South West region of Cameroon, he enrolled in the University of Yaoundé I where he graduated with a masters in Performing Arts and Cinematography. A dream harnessed for some time before, he decided to realize through the creation of INCEPTION ARTS & CO a young film and entertainment production company and which he is the promoter.

With the desire to maintain an African identity and preserve the Cameroonian culture, most of his films rotate over African themes, usage of mother tongues, and more. His professional career began in 2016 and since then he has produced 5 Short Films and directed 4 which have all been selected at national and international festivals.

He is the winner of several film awards including the “10 days for a film” prize at the 2016 edition of Ecrans Noirs the “he for she” prize at the Mis Me Binga festival 2017 and the “Golden Yamfa” prize at the Afrika Film Festival of Leveun in Belgium 2017.

FICOMP 2019

In May 2017, he participated in a professional internship at the “Film Ache” in Berlin, Germany, where he made his third film “Hands”. In 2018, he directed his fourth short film “Angles” which won the “Best Fiction Film” award at the International Short Film Festival La Pointe Noire (FICOMP) 2019, and this same year, he has directed his first feature film “Innocent ( e) “.

At this rate, this young director will surely do great things for the Cameroonian film Industry. We all dream of a time where our own film industry will be a reference in Africa in terms of film making. So all we can tell Thierry is courage, we look up to him and others to make this dream come true.

Après avoir été l’objet de nombreux critiques pendant un certain temps, l’industrie cinématographique camerounaise et ses acteurs ont décidé d’apporter un nouveau visage à ce dernier. Parmi eux se trouve un jeune homme prometteur par la qualité de son travail. J’ai été émerveillé après avoir vu certains des films qu’il a produits.

LEA MALLE Frank Thierry est un jeune réalisateur camerounais. Après des études au lycée Bilingue secondaire de Kumba dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, il s’inscrit à l’Université de Yaoundé l où il obtient une maîtrise en arts du spectacle et en cinématographie. Un rêve qu’il avait depuis un certain temps, il décide de la réaliser à travers la création d’INCEPTION ARTS & CO, une jeune société de production de films et de divertissements dont il est le promoteur.

Désireux de maintenir une identité africaine et de préserver la culture camerounaise, la plupart de ses films tournent autours des thèmes africains, comme l’utilisation de la langue maternelle, etc.

Sa carrière professionnelle commence en 2016 et depuis lors, il a produit 4 Court-métrages et réalisé 3 qui ont  tous été sélectionnés à des festivals nationaux et internationaux. Il est lauréat de plusieurs prix cinématographique parmi lesquels le prix « 10 jours pour un film » aux Ecrans Noirs 2016, le prix  « he for she » au festival Mis Me Binga 2017 et le prix « Yamfa d’or »  au festival Afrika Film Festival de Leveun en Belgique 2017. En Mai 2017, il participe à un stage professionnel à la « Film Ache » de Berlin en Allemagne et y réalise son troisième film « Hands ».  En 2018, il réalise son quatrième court métrage «Angles » qui remporte le Prix du “Meilleur Film de Fiction” au Festival International des Courts-métrages La Pointe Noire (FICOMP) 2019, et en 2019 il réalise son premier long métrage « Innocent(e) ».

À ce rythme, ce jeune réalisateur fera sûrement de grandes choses pour l’industrie cinématographique camerounaise. Nous rêvons tous d’un temps où notre industrie cinématographique sera une référence en Afrique en matière de réalisation de films. Alors tout ce que nous pouvons dire à Thierry c’est, du courage! Nous restons scotcher sur lui et d’autres Camerounais qui font le même travail pour rendre ce rêve une réalité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *